Logo 2
Région Provence
Blason provence

Cette nouvelle technologie brevetée est simple, naturelle, écologique et incontestable

Co2

Le CO2 pour traiter le calcaire, ça marche !

Vous connaissez certainement les adoucisseurs au sel. Cette technologie est efficace mais elle est de plus en plus décriée pour des raisons écologiques, sanitaires et pratiques.

ÉCOBULLES® est un procédé écologique de traitement du calcaire par injection de CO2 alimentaire dans l’eau. Au contact de l’eau, le CO2 se transforme en acide carbonique.

Cet acide doux naturel fait baisser le pH de l’eau (très légère acidification) et solubilise ainsi le calcaire. Le goût et les sels minéraux présents dans l'eau sont préservés.

L'injection de CO2 alimentaire dans l’eau agit comme le vinaigre blanc mais de façon douce et beaucoup moins violente.

En fonction de la dureté de votre eau, le procédé ECOBULLES consiste à injecter la juste quantité de CO2 pour solubiliser le calcaire et mettre l’eau à l’équilibre calco-carbonique.

Une eau à l’équilibre calco-carbonique est ni incrustante, ni agressive.

Formule chimique : H2O + CO2 -> H2CO3.

H2O = Eau
CO2 = Gaz Carbonique ou Dioxyde de carbone
H2CO3 = Acide Carbonique

ÉCOBULLES® supprime tous les inconvénients liés au calcaire et conserve l’intégralité du calcium et du magnésium, indispensables à notre organisme.

ÉCOBULLES® protège vos installations de façon préventive et curative (c’est-à-dire qu’il solubilise le calcaire déjà présent dans votre habitation). Vos équipements sanitaires et électroménagers durent beaucoup plus longtemps.

Le fonctionnement de ÉCOBULLES® est extrêmement simple : installé après le compteur général d’eau, une dose calculée de CO2 est injectée à chaque litre d’eau utilisé.
Il traite ainsi l’ensemble des besoins en eau de la maison.

House

Bénéfices Ecologiques

Arbre
  • Pas de surconsommation d'eau, pas de gaspillage.
  • 1 litre d'eau consommé = 1 litre d'eau traité
  • L'ensemble des adoucisseurs au sel en France surconsomme plus de 10 millions de m3 d'eau par an.
  • Pas de stockage ou stagnation de l'eau traitée —> pas de risque sanitaire
  • Pas de consommation de sel. En France, l’ensemble des adoucisseurs au sel dans les habitations entraîne une consommation de plus 120 000 tonnes de sel par an...
  • Pas de rejet de chlorure ni de saumure dans les eaux usées (contrairement aux adoucisseurs au sel).
  • Réduction énergétique lié au détartrage des installations existantes. (1mm de calcaire sur une résistance = 10% de consommation d’électricité en plus...)
  • Diminution des coûts de maintenance de vos canalisations et de vos appareils électroménagers
  • Notre procédé permet de neutraliser du CO2 capté au niveau de l’industrie. Environ 10 kg par foyer et par an.
  • Les différentes applications ÉCOBULLES® permettent de recycler plusieurs centaines de tonnes de CO2 par an...

D’où vient le CO2 ?

Certaines entreprises sont fortement émettrices de CO2. Afin d’éviter que ce gaz soit rejeté dans l’atmosphère (réchauffement planétaire), des entreprises spécialisées comme Air Liquide captent ce CO2. Il est ensuite filtré pour être de qualité alimentaire.

L’industrie agroalimentaire est la principale utilisatrice de CO2 (eaux gazeuses, sodas, viandes sous barquettes, etc.).

Le CO2 est non inflammable et bactériostatique, c’est-à-dire qu’il stoppe le développement des bactéries.

Il n’est pas corrosif, ne laisse ni trace, ni odeur, ni résidu.

Il doit être stocké dans un endroit ventilé.

Foire aux questions

S’il est si efficace…, pourquoi ce procédé n’est-il pas plus connu ?
Le traitement du calcaire par injection de CO2 dans l’eau, a été mis au point par Mr GALLOIS (fondateur d’ECOBULLES) en 1998. Mr GALLOIS est un autodidacte très créatif dont le seul plaisir est d’inventer. Il a ainsi déposé 7 brevets dont un, a d’ailleurs été racheté par ELECTROLUX. Comme tous les « inventeurs de génie », la vente et la commercialisation de ses produits n’étaient pas ses points forts.

Securite / Agrement

Est-ce votre procédé répond à un agrément sanitaire ?
Oui. ECOBULLES Habitat dispose de l’Attestation de Conformité Sanitaire. C’est un agrément officiel délivré par un laboratoire habilité par le ministère chargé de la santé. Cette attestation est obligatoire en France depuis 2006 pour tout procédé en contact avec l’eau de votre habitation.
ACS
Quels sont les usages du CO2 alimentaire ?
Le CO2 alimentaire a de nombreux usages. Il est utilisé pour :
  • Les eaux pétillantes et les soda
  • Conserver les aliments en barquette
  • « Pousser » la bière pression dans les bars,
  • favoriser la croissance des plantes sous serres
  • Faciliter certains examens en milieu médical
  • De nombreuses autres applications industrielles comme, réguler le pH de certains effluents industriels, réguler le pH de l’eau…
Le CO2 est-il inflammable ?
Le CO2 n’est pas inflammable. C’est d’ailleurs le constituant principal des extincteurs.
Y a-t-il des risques bactériens avec le CO2 ?
Non. Bien au contraire puisque le CO2 est bactériostatique, c'est-à-dire qu’il a la propriété de stopper le développement des bactéries.
Y a-t-il un risque de givrage au niveau du manodétenteur ?
Oui s’il n’est pas protégé… NON dans le cas de l’ECOBULLES Habitat car il dispose d’une sécurité à ce niveau. Lorsque l’on consomme une importante quantité d’eau en continu, le procédé stoppe alors l’injection de CO2 et préserve ainsi le manodétendeur contre un éventuel givrage. De plus, cette sécurité évite de ce fait une trop forte consommation de CO2 pour des usages non domestiques (arrosage, remplissage piscine…).
Est-ce que je peux mettre ma bouteille de CO2 n’importe où ?
Le CO2 est un gaz inerte. Cependant, il doit être stocké dans un local ventilé ou disposant d’une aération haute et basse. La bouteille de CO2 peut également être positionnée en extérieur. La température de stockage de la bouteille doit être située entre -30° et +35° C maxi.

Efficacite Sur Mes Installations Et Biens D’equipemement

Quelle expérience, quel recul avez-vous sur l’efficacité de ce procédé ?
Nous avons un recul de plus de 15 ans sur le traitement du calcaire à base de CO2. Nous agissons par une légère acidification. En effet, le CO2 dissout dans l’eau se transforme en acide carbonique et agit comme le vinaigre blanc mais en beaucoup moins violent. Nos premiers clients ont été les maisons de champagne puis ensuite les habitations.
Le procédé peut-il retirer le calcaire déjà déposé ?
Oui bien sûr. En sur-dosant légèrement le CO2, nous allons très progressivement solubiliser le calcaire déposé au sein de votre habitation (canalisation, ballon d’eau chaude…).
Je n’ai plus de débit dans mes canalisations à cause du calcaire, votre procédé permet-il de le récupérer ?
Oui. Très progressivement l’eau enrichie en CO2 va solubiliser le calcaire existant et vous allez retrouver votre débit d’origine au bout de quelques semaines.
Le procédé fonctionne-t-il toujours avec de l’eau très chaude ?
Oui, puisque notre procédé permet de détartrer les ballons d’eau chaude sur des anciennes installations. En milieu « fermé » (ballon d’eau chaude, canalisation, échangeurs, résistances de machines à laver, cocotte-minute, etc.), le procédé fonctionne parfaitement car il n’y a pas de phénomènes d’évaporation. A titre d’exemple « extrême », nous avons des applications en boulangerie (détartrage des cannes d’humidification) où la température atteint les 200 °C.
Est-ce que je n’aurai plus de traces sur mes installations ?
La technologie ECOBULLES Habitat solubilise le calcaire sous forme de bicarbonates de calcium et de magnésium. Lorsqu’une goutte d’eau arrive sur une paroi de douche, sur les inox, etc…, en phase d’évaporation, les bicarbonates contenus dans l’eau laissent alors apparaitre une petite trace blanchâtre sur les éléments. Cette petite trace n’est pas incrustante (c’est le but de notre procédé) et se nettoie très facilement d’un simple coup d’éponge.
Puis-je mettre de l’eau traitée au C02 dans ma centrale vapeur ?
NON. Les fabricants de centrales vapeur exigent une eau déminéralisée. Or notre procédé conserve l’ensemble des minéraux dans l’eau. Seul un déminéralisateur peut répondre à cette demande. Mais cet appareil coûte cher et c’est 5 litres d’eau gaspillés pour un litre déminéralisé…
J’ai installé une pompe à chaleur, votre procédé protège-t-il efficacement mon échangeur ?
Oui. Parfaitement. Nous avons même un effet curatif en fonction du dosage de CO2.

Confort / Bien-être / Sante

Puis-je boire l’eau ?
Oui bien sûr. Le procédé ECOBULLES n’altère pas la potabilité de l’eau. L’eau conserve tous les minéraux et le goût est préservé.
Pourquoi dites-vous que vous apportez des bicarbonates dans l’eau ?
Sous l’effet du CO2, les carbonates contenus naturellement dans l’eau se transforment en bicarbonates et améliorant ainsi la digestion. C’est pourquoi, les fabricants d’eaux pétillantes (avec adjonction de CO2) communiquent sur les bicarbonates contrairement aux fabricants d’eaux plates qui eux communiquent sur le calcium et le magnésium.
Quels seront les effets sur mon linge ?
Le linge est plus doux. Sous l’effet du CO2, les carbonates de calcium et de magnésium (les composants du calcaire sous sa forme incrustante) ont été solubilisés en bicarbonates. Ces derniers, non incrustants, sont évacués avec l’eau de rinçage, au même titre que les produits lessiviels et la saleté. Ils ne sont donc plus présents dans le linge lavé et rincé.
Quels seront les effets sur ma peau, mes cheveux ?
Le contact avec la peau est plus doux et les cheveux sont moins ternes. Sous l’effet du CO2, les carbonates de calcium et de magnésium (les composants du calcaire sous sa forme incrustante) ont été solubilisés en bicarbonates. Pour la peau : les bicarbonates ne sont pas agressifs alors que les carbonates le sont beaucoup. Autre point, il faut savoir que le pH de la peau se situe naturellement autour de 6,5. Or pour traiter le calcaire, notre procédé amène le pH sur une zone comprise entre 6,5 et 7 donc, très proche de celui de la peau. Ces 2 effets combinés font que l’ECOBULLES Habitat offre un excellent confort pour la peau. Pour les cheveux, comme pour le linge, les bicarbonates (non incrustants), sont évacués avec l’eau de rinçage, au même titre que le savon ou le shampoing… Les cheveux sont donc plus soyeux avec notre procédé.
Faut-il continuer à mettre du sel dans le lave-vaisselle ?
Oui, nous conseillons de mettre du sel dans le lave-vaisselle car parfois, vous risquez de trouver des traces de bicarbonates sur le pied des verres. Cette trace se retire d’un simple coup de chiffon mais vous pouvez l’éviter avec le sel (en fait le sel sert à alimenter un mini-adoucisseur au sel au sein de votre lave-vaisselle).
Votre procédé est-il contre-indiqué lorsqu’on a des rougeurs ou de l’eczéma ?
Non, bien au contraire. Nous avons beaucoup de témoignages de clients qui constatent une nette amélioration lorsqu’ils sont sujets aux rougeurs, eczéma ou autres problèmes cutanés. Les bicarbonates ne sont pas agressifs alors que les carbonates le sont beaucoup. Autre point, il faut savoir que le pH de la peau se situe naturellement autour de 6,5. Or pour traiter le calcaire, notre procédé amène le pH sur une zone comprise entre 6,5 et 7 donc, très proche de celui de la peau. Ces 2 effets combinés font que l’ECOBULLES Habitat offre un excellent confort pour la peau.
Le procédé est-il bruyant ?
Non, pas du tout. Le seul composant qui pourrait procurer un léger bruit, est l’électrovanne. Pour améliorer sa durée de vie, nous avons demandé à notre fournisseur de la munir d’un « coussinet » qui sert d’amortisseur. Cette petite astuce la rend encore plus silencieuse.

Installation / Maintenance

Est-ce que la maintenance coûte chère
La maintenance comprend la vérification technique de l’appareil, le contrôle de la dureté et du pH de l’eau, le relevé de la consommation d’eau et si cela est nécessaire le changement de la bouteille de CO2. Cette maintenance (hors consommable) s’élève à 80 € environ. Le coût peut varier suivant l’éloignement de votre habitation par rapport à l’installateur partenaire.
Combien de fois faut-il changer de bouteilles de CO2 par an ?
Cela dépend bien sûr de votre consommation et de la dureté de votre eau. Plus l’eau est calcaire, plus vous allez consommer de CO2 pour le solubiliser. Une bouteille de 10 kg de CO2 alimentaire permet de traiter 50 000 litres d’eau (50 m3) pour une dureté supérieure à 45 ° TH et jusqu’à 120 000 litres (120 m3) pour des eaux moyennement dures (entre 15 et 30° TH)
Faut-il se raccorder au réseau d’eaux usées ?
Non. L’ECOBULLES Habitat n’entraine aucune surconsommation d’eau et il n’y a donc pas à prévoir de raccordement au réseau d’eaux usées contrairement aux adoucisseurs au sel.
L’appareil est-il encombrant ?
Non. L’ECOBULLES Habitat se compose de 3 modules : - Un module électronique (largeur : 30 cm, Hauteur : 20 cm, profondeur 10 cm) - Un module hydraulique de 32 cm qui peut être installé horizontalement ou verticalement. 44 cm avec le pot filtre. - Une bouteille de CO2 avec module gaz. Cette bouteille mesure de 70 cm à 88 cm (taille variable suivant les fournisseurs). Il est à noté que ces 3 modules sont dissociés et peuvent être installés séparément les uns des autres. Ceci permet d’ailleurs le montage de l’ECOBULLES Habitat en appartement.
Puis-je installer votre procédé sur tout type de canalisations ?
L’ECOBULLES Habitat s’installe parfaitement sur les nouveaux matériaux : PVC, PER, Multicouche et cuivre. Il ne peut être installé sur des canalisations en plomb. Concernant les aciers galvanisés, une installation est possible à condition de ne pas descendre le pH de l’eau en dessous de 6,8.
Je suis en appartement, est-ce que je peux faire installer votre procédé ?
Oui. Le dispositif est peu encombrant et les 3 modules sont dissociés facilitant ainsi son installation. De plus, ECOBULLES Habitat n’engendre pas de nuisances sonores.

Écologie

Si j’arrose mon jardin ou si je remplis ma piscine, vais-je gaspiller du CO2 ?
Non. Notre technologie évite tout gaspillage de CO2. A partir d’une certaine consommation d’eau en continu, le système se coupe et il n’y a plus d’injection de CO2. Dès que vous coupez l’eau, le procédé se réinitialise et l’injection redémarre à nouveau.
Quelle va être la consommation électrique ?
L’électrovanne qui permet l’ouverture du gaz est en 5 WATTS uniquement. La consommation électrique pour 120 m3 d’eau (consommation moyenne annuelle d’une famille de 4 personnes) coûte moins de 20 centimes d’euro.
Où est conçu et fabriqué le produit ?
ECOBULLES Habitat est conçu et fabriqué par la société ECOBULLES basée à Cormontreuil en CHAMPAGNE ARDENNE (France)
Est-ce que je surconsomme de l’eau ?
Non. L’injection de CO2 se fait en instantané dans la canalisation. Il n’y a ni stockage, ni surconsommation d’eau. 1 litre d’eau traitée=1 litre d’eau utile
Pourquoi dites-vous que vous neutralisez du CO2 ?
Parce que lorsque le gaz carbonique entre en contact avec l’eau, il se transforme en acide carbonique. De ce fait, il perd sa forme gazeuse et ne contribue donc plus à l’effet de serre. D’où provient le CO2 alimentaire ? Certaines entreprises sont fortement émettrices de CO2. Afin d’éviter que ce gaz soit rejeté dans l’atmosphère (réchauffement planétaire), des entreprises spécialisées comme Air Liquide captent ce CO2. Il est ensuite filtré pour être de qualité alimentaire.
Puis-je contrôler ma consommation d’eau ?
Le logiciel ECOBULLES est muni d’un compteur d’eau électronique. Vous pouvez alors visualisé en temps réel la consommation de votre eau et le nombre d’impulsions de l’électrovanne.

Fonctionnement

L’efficacité est-elle la même si j’ouvre un ou plusieurs robinets en même temps ?
Oui. L’ECOBULLES Habitat est volumétrique. Ainsi, la dose de CO2 injecté est parfaitement proportionnelle au débit.
Peut-on avoir de l’eau pétillante au robinet ?
Non. La dose de CO2 injectée par litre d’eau est de l’ordre de 0,1 g/litre. Pour information, une eau commence à être pétillante à partir de 1 g/litre soit 10 fois plus. A titre d’exemple, l’eau de PERRIER contient 8 g de CO2 par litre d’eau.
Le procédé fonctionne-t-il sur des grandes distances ?
Oui. L’effet du CO2 sur l’eau est instantané et durable. L’effet sera le même à un point d’eau situé à 1 mètre de l’appareil comme à 50 mètres ou à 100 mètres ou plus… C’est le cas que nous rencontrons régulièrement dans les immeubles d’habitations, les hôpitaux, les industries, etc. …
Qu’est-ce qui se passe lors d’une absence prolongée ?
Lorsque vous ne consommez pas d’eau, il n’y a pas d’injection de CO2. L’eau stockée dans votre ballon d’eau chaude et dans les canalisations conserve toutes ses propriétés.
Puisque l’eau est acidifiée, est-ce que ça va attaquer mes installations ?
Non. Le procédé ECOBULLES Habitat consiste à mettre l’eau à l’équilibre calco-carbonique, c'est-à-dire à rendre l’eau non incrustante et non agressive vis-à-vis des canalisations. Dans le manuel de réglage de l’appareil figure la courbe de Tillmans qui permet de régler le pH à l’optimum en fonction de la dureté de l’eau (courbe d’équilibre).
Comment savoir si ma bouteille de CO2 est vide ?
Lorsque la bouteille de CO2 est vide, le manomètre de gauche du détendeur gaz se positionne sur le zéro. Il n’y a donc plus d’injection de CO2 et vous retrouvez de ce fait les propriétés de l’eau de la concession. Il est à noter que le CO2 est un gaz à pression constante. La pression dans la bouteille reste stable sur toute la durée de vie de la bouteille et chute ensuite rapidement lorsque celle-ci est vide. La pression à l’intérieur de la bouteille est de l’ordre de 40 bars à 15°C.
Que se passe-t-il lorsque ma bouteille de CO2 est vide ?
Il n’y a plus d’injection de CO2 dans l’eau et vous retrouvez de ce fait les propriétés de l’eau de la concession. Vous pouvez disjoncter électriquement l’appareil (mais ce n’est pas impératif). Rassurez-vous lorsque vous procéderez au changement, l’effet curatif de l’ECOBULLES Habitat fera son œuvre.
Le mélange eau/CO2 est-il homogène en sortie d’appareil ?
Oui. Il y a une injection de CO2 tous les litres d’eau. Le module hydraulique est équipé de deux chambres de mélange favorisant ainsi la dissolution du CO2 dans l’eau.